Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2008

APPELS AUX « PLINISTES »

Sur une proposition de Xuan, ma compagne, nous lançons la mise sur pied d'une exposition sur le thème :

« les visions d'un enseignement » dont le titre est à peaufiner.

De quoi est-ce parti ?
 
 
 
Nous sommes montés en groupe de Creuse, bastion de quelques uns, sur Paris pour le vernissage de l'expo de R. Plin où nous avons retrouvé de vieux compagnons perdus depuis longtemps.
Si maintenant la notion d'ancien combattant nous rabâche tous les oreilles, il se trouve que chacun ayant trituré les dires est arrivé à des expressions, des aspects, des etc. personnels qu'il est furieusement bénéfique de pouvoir rassembler en un même lieu. Et puis, n'aimons-nous pas lorgner sur ceux qui ont croisé nos espoirs... ?

La Fondation de l'Armée du Salut dispose d'une très grande salle (disposée en U étiré sur environ 1 200 m² dans le 13ème arrondissement de Paris à 200 m de la station « Bibliothèque François Mitterand ») mise à la disposition d'un projet de plateau de cinéma, dont Nuax est l’initiatrice et co-chef de projet.
La finalité étant de mettre sur pied un plateau de tournage s’articulant autour de deux fondamentaux : l’insertion sociale de personnes en difficulté par la réalisation de projets culturels ET chantier-école de création audiovisuelle destiné à un public démuni.
 
333556561.jpg1970082466.jpg
 
(Pour voir plus de photos cliquer sur l'une des images)
*******
*******
Jusqu’à l’obtention des subventions nécessaires, la salle reste inutilisée.
 
 
L'intérêt commun est que cette salle se fasse connaître comme pépinière de petits et grands projets. Organiser une grande expo de « pas-n'importe-qui » en ouverture colle parfaitement à la proposition.L'aspect « pédago-tapeur-dans-le-dos » pour le public en insertion est capital. Les plus jeunes nous reluquent avec espoir comme l'Armée du Salut qui attend les baroudeurs pour parrainer par l'exemple le goût des projets. Un moyen aussi de faire parrainer le coût par ceux qui en ont sans cracher sur la pub.
 

 
L'Armée du Salut nous accorde selon un partenariat à définir la libre utilisation des lieux pour une grande expo (durée de 3 à 6 semaines à définir) réunissant le maximum de « plinistes » consentants sur le principe suivant :
– Mise à disposition de l'espace par le Centre Espoir-Armée du Salut pour une exposition-vente collective.
– Retenue de 10 à 15 % à définir des prix des oeuvres effectivement vendues, servant en petite partie à compenser les frais habituels inhérents à l'exposition... une majeure partie à contribuer au projet en cours de Studio-Tournage-Cinéma, pour son installation et son bon fonctionnement.
 
 
 
 
 

A/ Quelles sont les contraintes artistiques ?

 

A1/- D'abord retrouver les anciens futurs accrocheurs : n'hésitons à rassembler nos adresses qui ont souvent changé.

A2/- Les réunir pour définir la stratégie (l'Internet sera le lieu de rendez-vous, plus simple d'utilisation, ceux qui n'en disposent pas pouvant facilement s'y connecter).

A3/- Finaliser les choix au moyen d'un comité qui tranchera sur les cas (il y en a toujours).

A4/- Assumer les démarches auprès des organismes (dont l'Armée du Salut) pour financer les frais obligatoires.

A5/- Seront malheureusement éliminés ceux qui n'accepteraient pas ou oublieraient les conditions définies durant la réunion de départ.

B/ Quelles sont les contraintes matérielles de chacun ?

 

B1/- D'abord financières : un pourcentage à définir (entre 10 et 15 %) sera retenu sur le produit de la vente des oeuvres exposée.

B2/- Participation éventuelle à la préparation de la salle pour un accrochage correct et non amateur, comme souvent.

B3/- Chacun des exposants devra fournir son répertoire d’adresses de contacts (adresses postales et Internet) pour une communication groupée et massive de l’événement.

B4/- Présence conseillée des auteurs dans l’espace d’exposition voire assurer une permanence, pour les « mordus », sur la base d'un emploi du temps validé.

B5/- Pour ces mêmes « mordus », intervention rapide dans l’un des ateliers « culturels » du Centre Espoir destinés aux résidents (public en voie d’insertion) pour expliquer son parcours, sa démarche…

C/ Quelles sont les contraintes matérielles du comité de pilotage ?

C1/- Rassembler et distribuer les finances issues des subventions et mécénat récoltés.

C2/- Organisation de la salle, de l'accrochage, du vernissage, du bon déroulement de l'événement, etc..

C3/- Communication et publicité sur le répertoire des contacts (postaux et numériques rassemblé depuis la source de chaque exposant, ainsi qu’à un public plus large (médias traditionnels).

C4/- Gestion des suites de l'événement et en organiser éventuellement la récurrence.

 
 
Bien sûr, ceci est une ébauche dont la suite dépend de ceux qui y adhérent. La chose étant prise en charge par le partenariat CETIL'Art (Creuse) – Armée du Salut (Paris). Une convention sera signée dès que nous nous serons mis d'accord sur la date et la durée de l'exposition, le nombre d'exposants...
 
 
 

 
 
Les dates, à définir : novembre 2008 ou mars 2009 sont très proches !
 
JeanLucMoreauRomain
 
Pour participer, envoyez-nous un Email