Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2010

Info membre : Expo Béatrice Bonnafous

VERTICALES

Béatrice Bonnafous, peintre -ancienne résidente de l'Abbaye de La Prée, membre de CETIL'Art

 

Exposition du 7 janvier au 18 février 2010
12 rue Leopold Bellan - 75002 Paris - galerie ouverte du mercredi au samedi de 13h30 à 19h00. Tél. : 01 70 23 37 96 - galerie@pqev.org
Présence de l'artiste les samedi 16 et 30 janvier, 6 et 13 février - ou sur rendez-vous -

Les « Verticales » de Béatrice Bonnafous, ou

Le corps à corps des énergies « La peinture de Béatrice Bonnafous, dans les « Verticales » ne se présente pas comme une fin, mais comme le moyen de poser une intensité fulgurante qui n’est ni brutale, ni violente, mais en tant que portée dynamique, ou même « sympathique », voire symphonique d’un surgissement. C’est pourquoi toutes ces peintures sont nommées « Verticales », au sens d’un concept spatial, directionnel, qui jamais ne sombre dans l’anarchique. La lecture humaine y incorpore nécessairement une temporalité : celle du moment du surgir qui, sans rompre l’existant, le modifie en le restructurant. Il n’y a pas de contraires, mais une représentation potentielle des forces qui vont se mettre en place, sans improvisation, en forme de révolution, à la fois physique et mentale. Quelque chose d’héroïque dans le flux éruptif, sans début ni achèvement, donne à sentir que le peintre a dû se mettre lui-même dans un état de conscience tel qu’il laisse monter ce jaillissement par le truchement de la main et de sa propre réceptivité. Le mouvement est à l’œuvre. Cette non-figuration contient une pulsion qui ne se situe pas dans l’imaginaire. C’est un appel surconscient de lucidité, c’est-à-dire une dialectique de lumière intérieure vers le dehors. Il s’agit d’un rayonnement actif dont on suppose que, dirigé vers le haut, il s’adresse aussi à ses interprètes spectateurs comme une proposition. Exercice de pensée et de sensibilité réunis.
La peinture de Béatrice Bonnafous ne s’inféode à aucune doxa spiritualiste. En revanche, une discipline d’interaction dedans/dehors est contiguë à un travail de souffle, de respiration qui invoque, par concentration extrême, une hyper présence à l’être. Travail abstrait, présent, charnel, puisque le corps et les sens y sont absorbés. L’objet n’y a pas sa place. Par contre, l’émergence de la nature adhère puissamment à cet exercice de densité, dans la mesure où l’artiste, pour la plupart de ces œuvres, substitue à l’atelier le travail de plein air. Tout elle est réceptacle d’un objet autre : la montée des énergies. La surface devient le support d’un rythme statique : celui de l’opérant, opéré par le cinétisme intérieur. Les formes et les pigments ne sont alors que la mesure d’une perception qui dépasse ses propres limites pour devenir sublime. Un aboutissement jamais atteint, et toujours en acte. » Tita Reut

31/12/2009

Livre d'Or Expo "à chacun son chemin..."

Le Livre d'Or de l'exposition

 

Pour télécharger le fichier imprimable

12/10/2009

"A chacun son chemin..." Expo à l'Armée du Salut

PLINistesFlyer5,1web-Tgd.jpg

Exposition collective autour d'un Maître, Roger Plin, à l'Armée du Salut, Paris 13è, du 10 novembre au 12 décembre 2009.

Dans la mouvance de ce qu'il avait déjà provoqué dès 1962 aux « Arts Appliqués », c'est au début des années 1970 que Roger Plin, sculpteur, dessinateur, ayant eu pour Maître Jacques Zwobada auquel il succédait, investit l'amphithéâtre du Cour Yvon aux Beaux-Arts de Paris. Autour de lui un groupe d'élèves va peu à peu s'enthousiasmer et tenter de suivre avec passion son enseignement iconoclaste où académisme, avant-garde et pseudo-avant-garde se disputaient les réponses sans véritables points d'interrogation. Roger Plin dessinait en peu de mots cette initiation – la maîtrise du geste non exclusive aux musiciens – qui trace sur le papier l'invisible désir.

Aujourd'hui, 25 ans après sa disparition, un groupe de ses anciens élèves rendent hommage à leur Maître.

Peintres, graveurs, sculpteurs et céramistes se retrouvent pour échanger et donner à voir leurs parcours si divers à la Cité de Refuge de l’Armée du Salut, ouverte pour l’occasion au public du 10 novembre au 12 décembre 2009.

Regard sur aujourd'hui et sur l'époque de l'atelier, c'est donc aussi une réflexion sur ce qui s'enseigne et se transmet, se poursuit ou change, devient autre. Des résultats souvent opposés…avec une même volonté de recherche plastique…

Quelle que soit la direction prise par chacun, il reste la reconnaissance et le respect pour cet homme qui les a tous marqués.

article PaysBriard.jpgLes artistes : Jean-François Fouilhoux, Philip Doherty, Rémy Aron, Marc Lopez-Bernal, Jean-Luc Moreau Romain, Pierre Marescau, Joël Pommot, Nadine Boisseau, Myriam Tangi, Marcel Créach, Joële Moreau-Drouet, Philippe Arnault, Alain Brodzki, Pierre Le Cacheux, Alain Méhul, Didier Marcadet, Martine Brodzki, Dominique Chauveau, Jacqueline Karpel, Bernard Ginest, Béatrice Bonnafous, Patrick Thumerel, Clémentine Odier, Wolf Genzmer, Robert Desnoux, Philippe Drouet, Pierre Millet, Françoise Frugier et Pierre Zinenberg.

 

Exposition-vente ouverte tous les jours sauf les mardis de 13h à 19h

du 10 novembre au 12 décembre 2009

Cité de Refuge- Armée du Salut, 12 rue Cantagrel 75013 Paris, entrée libre

Vernissage en présence des artistes le 10 novembre à partir de 18h

Une exposition organisée par La Cité de Refuge-Armée du Salut et CETIL'Art

Des extraits des vidéos de Nuax OV, visites d'atelier des artistes exposants sont visibles à www.myspace.com/cetilart

19/04/2009

"Grands Formats" dans la presse...

Quelques mots sur « Grands Formats » :

« Avec l’amitié revendiquée comme moteur du projet, Pierre Marescau a posé un challenge artistique de taille, celui d’exposer des toiles de très grandes surfaces, des installations de grands formats « pour se démarquer des salons habituels, une manière d’aiguillonner l’artiste, de l’engager dans un exploit pictural plus intense, plus fort… ».

Pour relever ce défi, quinze artistes invités, dont deux lissiers, Bernard Battu et France ­Odile Crinière, présenteront chacun trois ou quatre œuvres pour donner une idée plus exacte de leur travail.
………….
Ainsi, Nuax Ov présente un court­-métrage, et sa performance, qui dépassera le temps de l’exposition, sera d’écrire un roman à partir de celui ­ci…… » Daniel Petitbon, Journal "La Montagne" édition du 12 avril 2009.

LaMontagne12-04-2009.jpg

ou encore l'édition du 17 avril 2009

LaMontagne17-04-2009.jpg

09/03/2009

Exposition "Grands Formats" Aubusson du 16 avril au 14 mai 2009

L'Exposition d'Art comtemporain "Grands Formats" qui se tiendra du 15 avril au 14 mai 2009 à Aubusson dans les salles de la Mairie et de l'ENSA, vous propose un vaste panorama sur le paysage artistique actuel, dont les acteurs sont : Bernard Battu, Alain Brodzki, Martine Gros-Brodzki, Dominique Chauveau, Gérard Crinière, Philippe Drouet, Lily Dreyer, Gabriel du Rivau, Jacqueline Karpel, Pierre Marescau, Joële Moreau- Drouet, Jean-Luc Moreau Romain, France-Odile Perrin-Crinière et Nuax Ov.

C'est à l'initiative de la municipalité d'Aubusson que cette manifestation d'envergure a pu voir le jour, en accord avec les responsables de l'ENSA d'Aubusson, partenaire efficace et engagé.

Vernissage le 15 avril à 18h à la Mairie d'Aubusson.

invitaubuss10web-Gd.jpg

12/08/2008

Deux des artistes de CETIL'Art au coeur d'Aubusson...

Le délicieux cabinet d’estampes d’Alain Brodzki et Pierre Marécau

Deux des artistes de CETIL'Art au coeur d'Aubusson...

Extrait de l'article sur "La Montagne du 6 août 2008 "C’est un délicieux cabinet d’estampes qu’Alain Brodzki et Pierre Marécau ont aménagé dans une ancienne boutique de la rue Vieille. A découvrir pour le plaisir. Alain Brodzki et Pierre Marécau sont tous les deux d’anciens élèves des Arts appliqués de Paris. Ils ont suivi la même formation et depuis quelques mois ils sont voisins, ou presque, dans le secteur de Felletin. Cette année, ils proposent leur cabinet d’estampes dans un local prêté par la mairie en face de l’office de tourisme, rue Vieille. Alors, les deux amis ont couvert les murs de gravures, de gouaches ou de pastels..."

23/04/2008

Art-Prime présente dans une exposition « Inattendue » les artistes de CETIL’Art.

769743013.jpg
présente dans une exposition « Inattendue »
les artistes de CETIL’Art.

Dominique CHAUVEAU

Jacqueline KARPEL

          Pierre MARÉCAU

Jean-Luc MOREAU Romain          

                                 Nuax OV

Cinq peintres, cinq univers, cinq voyages…

Exposition du 5 mai au 4 juin 2008
Vernissage mardi 20 mai 2008 à 19h
entrée libre.

Dirigé par l'association Art-Prime, L’Inattendu, Café Culturel, un café, pas comme les autres, est un espace de rencontre et de créativité. Ouvert à tous, quelques soit nos différences ou notre handicap, il donne libre cours à l'art sous toutes ses formes. Ce lieu, sans frontière, sans cesse en mouvement, est au carrefour des arts.


Café Culturel L'Inattendu 20 rue du Pré Saint Gervais 93500 Pantin Métro Hoche (ligne 5) ou Bus 170

E-mail : courrier@art-prime.com
Pour plus de renseignement: http://www.art-prime.com/
 

Infos pratiques de l’Exposition « Inattendue » : Lieu : Café Culturel L'Inattendu Adresse : 20 rue du Pré Saint Gervais Ville : Pantin 93500 Métro : Hoche (ligne 5) ou Bus 170


Contact / Plus d'infos sur l’Exposition « Inattendue » :
Téléphone : 01 48 91 68 64 Mail : courrier@art-prime.com ou cetilart@orange.fr

Site : http://www.art-prime.com ou http://cetilart.blogspot.com968782735.jpg

72679637.jpgL'invitation à télécharger

700012531.jpg
Les quelques photos de l'Expo, en attendant celles du vernissage...

01/04/2008

APPELS AUX « PLINISTES »

Sur une proposition de Xuan, ma compagne, nous lançons la mise sur pied d'une exposition sur le thème :

« les visions d'un enseignement » dont le titre est à peaufiner.

De quoi est-ce parti ?
 
 
 
Nous sommes montés en groupe de Creuse, bastion de quelques uns, sur Paris pour le vernissage de l'expo de R. Plin où nous avons retrouvé de vieux compagnons perdus depuis longtemps.
Si maintenant la notion d'ancien combattant nous rabâche tous les oreilles, il se trouve que chacun ayant trituré les dires est arrivé à des expressions, des aspects, des etc. personnels qu'il est furieusement bénéfique de pouvoir rassembler en un même lieu. Et puis, n'aimons-nous pas lorgner sur ceux qui ont croisé nos espoirs... ?

La Fondation de l'Armée du Salut dispose d'une très grande salle (disposée en U étiré sur environ 1 200 m² dans le 13ème arrondissement de Paris à 200 m de la station « Bibliothèque François Mitterand ») mise à la disposition d'un projet de plateau de cinéma, dont Nuax est l’initiatrice et co-chef de projet.
La finalité étant de mettre sur pied un plateau de tournage s’articulant autour de deux fondamentaux : l’insertion sociale de personnes en difficulté par la réalisation de projets culturels ET chantier-école de création audiovisuelle destiné à un public démuni.
 
333556561.jpg1970082466.jpg
 
(Pour voir plus de photos cliquer sur l'une des images)
*******
*******
Jusqu’à l’obtention des subventions nécessaires, la salle reste inutilisée.
 
 
L'intérêt commun est que cette salle se fasse connaître comme pépinière de petits et grands projets. Organiser une grande expo de « pas-n'importe-qui » en ouverture colle parfaitement à la proposition.L'aspect « pédago-tapeur-dans-le-dos » pour le public en insertion est capital. Les plus jeunes nous reluquent avec espoir comme l'Armée du Salut qui attend les baroudeurs pour parrainer par l'exemple le goût des projets. Un moyen aussi de faire parrainer le coût par ceux qui en ont sans cracher sur la pub.
 

 
L'Armée du Salut nous accorde selon un partenariat à définir la libre utilisation des lieux pour une grande expo (durée de 3 à 6 semaines à définir) réunissant le maximum de « plinistes » consentants sur le principe suivant :
– Mise à disposition de l'espace par le Centre Espoir-Armée du Salut pour une exposition-vente collective.
– Retenue de 10 à 15 % à définir des prix des oeuvres effectivement vendues, servant en petite partie à compenser les frais habituels inhérents à l'exposition... une majeure partie à contribuer au projet en cours de Studio-Tournage-Cinéma, pour son installation et son bon fonctionnement.
 
 
 
 
 

A/ Quelles sont les contraintes artistiques ?

 

A1/- D'abord retrouver les anciens futurs accrocheurs : n'hésitons à rassembler nos adresses qui ont souvent changé.

A2/- Les réunir pour définir la stratégie (l'Internet sera le lieu de rendez-vous, plus simple d'utilisation, ceux qui n'en disposent pas pouvant facilement s'y connecter).

A3/- Finaliser les choix au moyen d'un comité qui tranchera sur les cas (il y en a toujours).

A4/- Assumer les démarches auprès des organismes (dont l'Armée du Salut) pour financer les frais obligatoires.

A5/- Seront malheureusement éliminés ceux qui n'accepteraient pas ou oublieraient les conditions définies durant la réunion de départ.

B/ Quelles sont les contraintes matérielles de chacun ?

 

B1/- D'abord financières : un pourcentage à définir (entre 10 et 15 %) sera retenu sur le produit de la vente des oeuvres exposée.

B2/- Participation éventuelle à la préparation de la salle pour un accrochage correct et non amateur, comme souvent.

B3/- Chacun des exposants devra fournir son répertoire d’adresses de contacts (adresses postales et Internet) pour une communication groupée et massive de l’événement.

B4/- Présence conseillée des auteurs dans l’espace d’exposition voire assurer une permanence, pour les « mordus », sur la base d'un emploi du temps validé.

B5/- Pour ces mêmes « mordus », intervention rapide dans l’un des ateliers « culturels » du Centre Espoir destinés aux résidents (public en voie d’insertion) pour expliquer son parcours, sa démarche…

C/ Quelles sont les contraintes matérielles du comité de pilotage ?

C1/- Rassembler et distribuer les finances issues des subventions et mécénat récoltés.

C2/- Organisation de la salle, de l'accrochage, du vernissage, du bon déroulement de l'événement, etc..

C3/- Communication et publicité sur le répertoire des contacts (postaux et numériques rassemblé depuis la source de chaque exposant, ainsi qu’à un public plus large (médias traditionnels).

C4/- Gestion des suites de l'événement et en organiser éventuellement la récurrence.

 
 
Bien sûr, ceci est une ébauche dont la suite dépend de ceux qui y adhérent. La chose étant prise en charge par le partenariat CETIL'Art (Creuse) – Armée du Salut (Paris). Une convention sera signée dès que nous nous serons mis d'accord sur la date et la durée de l'exposition, le nombre d'exposants...
 
 
 

 
 
Les dates, à définir : novembre 2008 ou mars 2009 sont très proches !
 
JeanLucMoreauRomain
 
Pour participer, envoyez-nous un Email