Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2009

Felletin Festival de la Flamme...Suite

Le 15 juillet, après une matinée où nous avons travaillé d’arrache-pieds à 6, entre Arnaud et Antoine qui nous ont filé un coup de mains de choix, Jean-Pierre qui s’est beaucoup amusé avec le joystick de la nacelle,  Jean-Luc et Pierre pour réguler la circulation felletinoise, et Nuax à la caméra, nous avons pu accroché les 49 oriflammes en centre ville, il reste encore à accrocher celles sur les grilles de l’école et derrière l’Eglise du Château.

Lors du « Vernissage » le mercredi 22 juillet à 18h, une visite dans les rues décorées des oriflammes a été organisée, en présence de la plupart des artistes et de Renée Nicoux, Maire de Felletin, un vernissage déambulatoire, atypique comme il se doit pour fêter la première édition du « Festival de la Flamme à Felletin ».

Les oriflammes décoreront la ville encore tout l’été, seront accompagnés tout au long des quatre mois d'exposition dans la ville par des carnets d'échanges où les spectateurs pourront inscrire leurs impressions et remarques, l'un à "la Conciergerie", l'autre à l'Office du Tourisme.

FFF-LaMontagne24072009.jpg

 

 

Vous pouvez aussi bien marquer vos impressions ici, en commentaires...

Le vernissage déambulatoire

Commentaires

Le festival des drapeaux.
De l’art populaire dans les rues de Felletin : une porte ouverte.

Le vernissage du premier festival des drapeaux a eu lieu ce mercredi 22 juillet 2009 à 18 h.
Enfants, adultes amateurs, artistes confirmés et professionnels étaient présents pour nous faire découvrir leurs travaux installés dans les rues du Centre ville.

Bercés par le vent d’après une idée de Jean-Luc Moreau artiste calligraphe
les pavillons empreints dans leur ensemble d’une expression flamboyante et artistique apportent à la ville de Felletin un mouvement lumineux et dynamique.

Initialement la porte s’était ouverte à tous ceux qui souhaitaient participer à ce projet, sans condition d’âge ou de formation. La diversité des expériences et les échanges l’ont fait aboutir pleinement.

C’est le travail d’aujourd’hui à découvrir en promenade ou en balade durant 3 mois, il suffit à chacun de vos pas de mettre le nez au vent en toute poésie.

Écrit par : Françoise | 31/10/2009

Les commentaires sont fermés.